Fiction

Forbidden 882487 264 432

Forbidden

Coucou les petits loups :) Cela fait bien longtemps que je ne vous ai rien publié. Mais aujourd'hui, je dois absoooolument vous parler d'un roman. En fait, je ne sais même pas quoi en penser. Sur le papier, il avait l'air bien. Une histoire d'amour entre adolescents. Seul problème, Maya et Lochan sont.... frères et soeurs ! J'ai d'abord pensé qu'ils ne l'étaient que par alliance, ce qui rendait leur amour moins tordu. Mais non, leurs deux parents sont bien les mêmes...

Résumé : Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

Critique : Avant de commencer le roman, j'ai cherché des avis sur le livre, comme je le fais toujours. Et, comme souvent, j'ai trouvé de tout ! Des commentaires injurieux envers l'auteure et son texte, de superbes critiques qui tournaient à l'éloge... Enfin bref, de tout ! Et, comme d'habitude, j'ai décidé de me faire ma propre idée du roman donc je l'ai ouvert à la première page et j'ai commencé ma lecture. Je dois vous avouer que je l'ai fait avec une certaine appréhension. Je me demandais comment l'auteure pourreait bien faire pour rendre cet inceste plus acceptable pour les lecteurs. Et, à vrai dire j'ai été déçue. Les personnages sont complexes mais sans doute un peu trop. Les deux adolescents sont obligés de gérer un foyer, un budget et trois enfants on ne peux plus turbulents. Alors, comment leur en vouloir de se rapprocher ? Après le départ de leur mère, Lochan se découvre des sentiments pour Maya. Sentiments que cette dernière partagera bientôt. Mais leur amour est interdit et ils en sont bien conscients. Et, malgrè cette histoire attirante et prenante, je n'ai pas réussi à terminer le livre, m'arrêtant environ 65 pages avant le clap de fin. Les pensées des deux ados ne sont vraiment pas clairs, regroupant simplement des suites de phrases sans lien réel. Lorsque Lochan aime Maya, c'est elle qui s'éloigne et inversement. 

En conclusion, ce livre est parti d'une excellente idée mais la mise en oeuvre du projet et des personnages laissent à désirer. Des ado livrés à eux-même, une prise de responsabilité pour les deux plus âgés, un ado qui se rebelle et une mère absente ! Mais ce romana avait tout pour être génial, parfait ! Mais ce n'est pas le cas ! Est-ce un bon roman ? Mais bien sûr que oui !! Seulement ce n'est pas un livre pour moi :) 

Pour tous ceux qui désirent le découvrir et ébranler leurs convictions ----> https://livre.fnac.com/mp16760643/Forbidden?awc=12665_1551599945_b8c28efc1228f75b58d383dacd07ee50&ectrans=1&oref=b097b65f-a8c9-a609-ac64-9a66d9073cce

 

 

Trois mètres au-dessus du ciel

Hello ! Après presque deux semaines d'absence, je reviens enfin vers vous. Et oui, quelques partiels ont accaparé pas mal de mon temps ces derniers jours. Mais ne vous inquiétez pas, me revoilà !Aujourd'hui je vais vous parler de l'un de mes romans favoris et de son adaptation cinématographique... Aussi un coup de coeur ! 

Couverture : Connaissant la popularité de ce livre, je m'attendais à trouver une quantité de couverture plus importante. Mais étonnamment, il n'en existe que quelques-unes, pas plus d'une dizaine pour être exacte. Celle que je préfère met en scène les personnages de Step et Babi :

Trois metres au dessus du ciel 3775313

Comme vous pouvez le constater, il ne s'agit pas de la couverture française malheureusement. Sur cette dernière, les deux personnages semblent avoir une trentaine d'années, voire plus. On a donc un écart énorme entre les deux lycéens du texte et l'image de couverture. Je trouve cela dommage étant donné l'excellence du texte que nous livre l'auteure.

Résumé : D'un côté il y a Babi, jeune fille de 17 ans, sage comme une image, qui obéit toujours à ses parents. Fréquente une école privée renommée et a des ami(e)s plus que respectables.De l'autre côté il y a Stefano, surnommé Step. Délinquant de première classe. Sa meilleure amie c'est sa moto. Il adore prendre des risques, ne fait plus rien depuis qu'il a eu son bac à part trainer dans la rue avec sa bande de potes violents, squatteurs, casseurs...Ils ne se ressemblent en rien et pourtant ils s'attirent. L'amour c'est compliqué, ça attire les ennuis, ça n'est pas compris par tout le monde, surtout par les parents...

Critique : J'ai pleinement conscience que le résumé peut faire passer ce roman pour un livre naïf et pour ado ! Mais c'est tellement plus que ça ! C'est une histoire d'amour qui réunit deux êtres que tout oppose et qui vont se trouver l'un en l'autre. Step est violent, déçu par la vie et surtout en proie à une colère constante. Babi est sage, peut être trop sage, lassée de sa vie toute tracée. Lorsqu'ils se rencontrent, c'est une explosion de situations comiques et de sentiments incontrôlés. Step ne croit qu'en lui et Babi ne croit en personne. Step est solitaire mais fidèle. Babi est entourée mais encline à une lancinantes solitude. Leur rencontre est la meilleure et la pire chose qui pouvait leur arriver ! Vous vous demandez sans doute comment un délinquant et une jeune fille de bonne famille peuvent en arriver à se cotoyer. Et bien, ce sont leurs meilleurs amis respectifs qui s'éprendront d'abord l'un de l'autre. Bien évidémment, ce rapprochement incongru va pousser les deux jeunes à faire connaissance. Incompris par tous et même moqués par certains, les quatre jeunes devront se battre pour rester ensemble et, vont alors se découvrir ou se redécouvrir.

Trois metres au dessus du ciel 10809

Ce roman est le premier d'une excellente trilogie. Je l'ai trouvé en médiathèque et ai commencé par le lire comme un one-shot. J'ai ensuite passé des heures entières à me questionner sur le sort des personnages. Que devenait Babi, Step, Manuella et les autres ? Continuaient-ils de s'apercevoir ? S'étaient-ils remis ensemble ? Que de questions et bien peu de réponses ! Et un jour, j'ai découvert le second tome. Je l'ai dévoré presque plus rapidement que le premier ! Mais j'ai été tellement déçue ! Après tous les films que je m'étais tournée, leur histoire se terminait comme ça ? Non !! Impossible !!! Et là, comme sorti tout droit de mes pensées,  j'ai découvert le troisième et dernier tome ! Dix ans après le deuxième, les personnages ont continué leur vie, ici et là. Mariés, en couple, bientôt, heureux ou malheureux ?! Quel plaisir de retrouver des personnages qui nous ont tant marqué ! 

Si vous avez la malchance de ne pas connaître ce roman, je ne vous conseille qu'une seule chose, courir dans la librairie la plus proche ou vous ruez sur votre ordinateur et découvrir ce chef d'oeuvre émotionnel.

Adaptation cinématographique : Après avoir lu le roman, j'ai recherché une adaptation et j'ai fini par la trouver ! J'ai d'abord été surprise par les acteurs. Pour une fois, ces derniers sont cohérents avec le texte. Deux ados plutôt communs et qui s'aiment envers et contre tout ! Seul un détail m'a dérangé ! Step est devenu Hugo ou H. Je ne saurais expliquer ce changement. J'ai d'abord pensé qu'il s'agissait d'un choix esthétique mais cela ne semble pas coller avec l'ambiance du film, relativement proche de celle du livre. J'ai donc cherché des réponses dans des articles et des interviews de l'auteur. Mais, je suis au regret de vous annoncer que je n'en sais pas plus ! C'est donc avec un tout nouveau prénom que vous regarderez l'amour naître entre les deux protagonistes. 

Trois metres au dessus du ciel 715143

Enfin, je suis totalement fan du rendu des deux milieux sociaux, bien différents. Musique calme et presque sifflante pour Babi, musique plus rythmée et basse pour Hugo. Des tenues vestimentaires en rapport avec leurs caractères propres. Un blouson en cuir de rebelle pour H et des robes blanches et chics pour Babi. En somme, une superbe adaptation d'un splendide roman ! A voir ou à revoir sans attendre !!

Abiagel

Abigaël, messagère des anges

Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à la saga, "Abigaël, messagère des anges" de Marie-Bernadette Dupuy. Fidèle à son univers si particulier, elle nous livre encore une fois une fiction régionale.

Sga

Résumé : Orpheline depuis sa plus tendre enfance, Abigaël a été élevé par la sœur de sa mère, Marie. Mais la destruction de leur maison par les bombardements de juin 1940 contraint la jeune fille et sa tante à demander l'hospitalité à son oncle paternel, Yvon, fermier aisé de la vallée de l'Anguienne. Celui-ci accepte...à contrecœur. Son épouse et lui se méfient d'Abigaël qui a hérité des dons de médium de sa mère et d'une longue lignée d'aïeules .Depuis son adolescence, elle communique avec les âmes errantes et les guide vers la lumière . Dans cette vallée de la Charente au paysage escarpé et sauvage, se croisent résistants, collabos et soldats allemands. Pour se faire une place tant dans cette famille que dans cette région, Abigaël, hantée par la vision d'une belle femme brune, décide de mettre son don au service des Justes.

Critique : Je suis une fan inconditionnelle de Marie-Bernadette Dupuy et son univers n'a plus aucun secret pour moi. Ou du moins n'avait plus de secrets... En effet, avec Abigaël, j'ai découvert un tout nouvel monde, à la fois proche et éloigné de ses romans habituels. Au début de la lecture, l'écriture fluide de l'auteure nous plonge dans la Seconde Guerre Mondiale sans langue de bois. J'ai adoré les personnages, attachants et si émotionnellement complexes. Cependant, la part de mysticisme qui habite la jeune Abigaël m'a quelque peu dérangé. D'ordinaire, les écrits de Marie-Bernadette Dupuy restent réalistes et très terre à terre. Dans ce roman, elle s'éloigne de ce qu'elle maîtrise le mien. Cela plaît ou ne plaît pas ! Malheureusement, cet ajout à un monde déjà bien rempli ne m'a emporté avec lui.

De son côté, la relation entre cette saga et "Le moulin du loup" est un réel plus ! Moi qui est dévoré la première saga est retrouvée tous les protagonistes avec une joie non dissimulée. Il est donc nécessaire de lire d'abord la saga du "moulin" avant d'entamer celle-ci. Le cadre historique est absolument magnifique. Bien que le contexte soit plus dur que dans ses oeuvres précédentes, Marie-Bernadette Dupuy a réussi le pari fou de retranscrire, dans les dialogues ou les descriptions, l'intensité de cette période compliquée et fortes en tensions. En revanche, cette beauté littéraire est légérement ternie par la longueur de l'intrigue. Très prenante et sans nul doute bien ficellée, elle reste cependant très longue et il faut plus d'une centaine de pages pour réellement entrer dans le vif du sujet.

En conclusion, ce livre reste un excellent livre et une lecture que je recommanderais à tous les amoureux de littérature régionale ou d'histoire. Pour les fans de Marie-Bernadette Dupuy, on trouve encore une fois l'expression de son immense talent.

Note    3etoile