Lire et rêver, deux passions qui n'en font qu'une

Les articles les plus consultés :)

Macha

Oula !!! Cela fait bien longtemps que je ne vous ai pas proposé d'interviews... que ce soit de lecteurs ou d'auteurs ! Je devrais me punir de lecture pour le week-end ! Mais non ! Alors, pour me faire pardonner, je vous offre ce qui pourrait vous faire le plus plaisir :) Une interview de lecteurs !!! Aujourd'hui, dimanche 17 mars 2019, nous recevons Macha.

Question 1 : Coucou Macha, est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

   Macha : Quelques mots sur moi…  Je vis sur une petite île baignée de soleil : la Corse. Lorsque je me suis installée ici il y a bientôt trois ans, je n’ai emporté que quelques cartons de livres. Il y a un an et demi, j’ai décidé de créer mon blog (Le Kilomètre Manquant), et je fais de chouettes rencontres, tant d’auteurs que de lecteurs.

Question 2 : Pourquoi t'es tu mise à lire ?

   Macha : La lecture, pourquoi, comment ? J’étais pressée d’apprendre à lire, je voulais « savoir », découvrir, rêver grâce aux livres. Je ne sais pas d’où m’est venue cette envie, je crois que j’ai toujours été intriguée par le pouvoir des mots.

Question 3 : Hmmm... Donne nous ton livre préféré ?

   Macha : Un seul ? Tu es dure ! ( oui... je suis un monstre :p ) Allez : Marche ou crève de Stephen King. ( et bien écoute, je vais marcher... )

Question 4 : Y a-t-il un type de livres que tu ne liras jamais ?

   Macha :  De l’érotisme. C’est un genre qui ne m’intéresse pas. Même pas « Tiens, on va voir… », non, c’est encore pire que la science-fiction pour moi. Et j’aime bien qu’il y ait de vrais dialogues dans un bouquin ! ( ouh le cliché )

Question 5 : Quel est le meilleur endroit pour lire ?

   Macha : Au lit, le soir. Je ne te cache pas que je fais des rêves bizarres ! ( ben surtout si tu lis Stephen King ) J’ai tendance à retrouver dans mes rêves ce que j’ai vu ou ce dont j’ai pu parler dans la journée, ça fait de sacrés mélanges…

Question 5 : Quelles sont tes autres passions dans la vie ?

   Macha : J’adore le cinéma (j’ai un master recherche en audiovisuel) et je suis fascinée par les médias, la manipulation par l’image. 

Question 6 : Tu te vois où dans 10 ans ?

   Macha : Ici, en Corse, ma région d’adoption. Au bord de la mer.

Question 7 : Si un petit génie t'accorde trois voeux, que voudrais-tu ?

   Macha : Oh, c’est pas évident comme question ! ( oui, je sais :) ) 1. Retrouver mon chéri dans l’au-delà et avoir la preuve que l’ « après-vie ». 2. Un concert de Nirvana et Queen au grand complet, et David Bowie. 3. Je voudrais qu’il n’y ait plus jamais aucun animal maltraité.

Question 8 : Une gourmandise qui te fait craquer à tous les coups ?

   Macha : Je ne suis pas gourmande, mais je suis droguée au jus d’orange, je ne peux pas m’en passer. 

Un choix deux propositions...

Du matin ou du soir :  Du soir. J’ai tendance à vivre la nuit, j’aime le calme, les lumières douces.

Thé ou café :  Ni l’un ni l’autre ! J’en buvais des litres par jour, autant l’un que l’autre, mais j’ai arrêté il y a quelques années.

Bras en mousse ou jambe de bois Bras en mousse : s’il y a un danger, je pourrai toujours me sauver en courant.  ( oui mais avec une jambe de bois tu peux frapper ton assaillant )

Saucisse-frites ou haricot-poisson : Haricot-poisson, avec un filet de citron du jardin et des herbes fraîches.  ( j'attends ton invitation alors :) )

Levrette ou raclette :  Levrette ! Mais je pense que mon chéri se tapera une raclette d’abord ! 

Auteur ou lecteur :  lecteur. Je préfère les histoires des autres, j’aime les surprises.

Thriller ou romance :Thriller, c’est ce que je lis en majorité.

Douche ou bain :  Douche, toujours. Je m’ennuie dans le bain, et puis c’est beaucoup d’eau gaspillée.
 
Portait chinois

Un endroit : une plage

Un livre : Nous rêvions juste de liberté d’Henri Lœvenbruck

Th 9

Un des cinq sens : la vue

Un vêtement : une paire de Dr Martens

Un homme célèbre : Mozart

Une friandise : un rouleau de printemps !  ( maiiis... une friandise c'est sucré et le rouleau de printemps c'est salé... Mais...euh... bug de cerveau )

Un plaisir : la sérénité

Une qualité : l’intégrité

Un surnom : Root

Une devise : "Tu m’as une fois, honte à toi. Tu m’as deux fois, honte à moi." 

 

C'est sur ces bonnes paroles que je vous laisse profiter de votre fin de week-end et que je maudis tous ceux d'entre vous qui ne travaillent pas demain :p 

A bientôt mes dévoreurs et bonne découverte livresque :D

Le tableau lune

Bonsoir tout le monde. C'est en cette fin de journée bien trop humide que je viens vous parler du dernier roman que j'ai lu. Avant toute chose, il est nécessaire que je vous avoue ne pas être une grande fan de thriller. Je ne dis pas que c'est un mauvais style, simplement que je n'en raffole pas. Mais, étonnamment, j'ai à nouveau essayée ce genre avec le roman de Liam Tsoumba : "Le tableau Lune".

Résumé : Dans une ville aux bruits océaniques, il y a vingt ans de cela, un accident de voiture a occasionné la mort des parents de Nil Goma. Aujourd'hui, jour pour jour, Nil vient de recevoir une lettre de Robert, son oncle, disparu depuis vingt ans. En effet, quand il décide de rejoindre ce dernier pour découvrir la vérité, il rencontre l'âme sœur. Mais, tout bascule lorsque son regard se pose sur Le tableau lune.

Couverture : Pour la plupart d'entre nous, c'est la couverture qui nous pousse à lire ( ou pas ) un roman. De ce fait, il me semble indispensable de parler également de celle-ci. Bien que très sombre, cette couverture permet de mettre en avant le titre du roman, de même que le nom de l'auteur. En règle générale, ce dernier est relegué dans un coin de la couverture, écrit dans une police bien plus petit. Il est donc important de souligner cette mise en exergue de l'écrivain. Si je devais critiquer ( juste pour la forme :p ) un minimum, je conseillerais de diminuer la quantité d'étoiles présentes et d'augmenter la taille du personnage. 

Format : S'il y a une chose qui m'a ravie dans cette oeuvre, c'est les citations ouvrant chaque chapitre. Je vous laisserai découvrir ces dernières plus en détail, mais je me permettrais de vous indiquer ma préférée. Il s'agit de celle du chapitre 3 : "Le sacrifice est la plus belle marque d'amour sur soi et sur autrui." Sans réellement savoir pourquoi, j'ai ressenti cette citation comme un résumé parfait de ce roman. N'avez-vous jamais aimé au point de fermer les yeux sur tel ou tel acte ? Comment expliquer ce sentiment qui occulte tout le reste ? Ne dit-on pas que l'amour rend aveugle ? L'amour que Nil porte à Sara lui a permis de fermer les yeux sur les manigances de cette dernière ? De même, que l'amour de Maggy pour Robert l'empêche de douter de lui ? 

Sans titre 33

Critique : Avant d'entamer le roman, j'ai eu quelques doutes sur la longueur du thriller. Je me suis questionnée sur la mise en situation et sur la présentation des personnages. Qui est capable de créer un lien entre son lecteur et ses personnages en moins de cent pages ? Et bien, il semblerait que Liam Tsoumba en soit capable. En effet, je me suis attachée à Nil dès les premières pages du roman. Nous sommes happés par la relation conflictuelle et complexe qui unit le jeune homme à son oncle. Cependant, nous tentons de nous attacher aussi à celui-ci, en vain. Lorsque Nil parle de ses doutes sur son oncle à Maggy, il sème le doute dans son esprit. Je dois avouer qu'il l'a aussi fait dans le mien. Qui croire ? Le jeune homme, certain des agissements de son oncle, ou la galeriste qui jure que le vieil homme n'est pas un criminel ? Au final, je me suis surprise à faire confiance à Nil et à chercher des signes allant dans ce sens. Je ne vous en dirais pas plus et vous laisse découvrir cet ouvrage par vous-même. Je concluerais simplement en vous conseillant ce roman qui met en scène un jeune homme tiraillé entre son coeur et sa raison. Que choisir ? Qui suivre ? Doit-il rejoindre la jeune femme qui occupe son coeur et ses pensées ? Ou est-il préférable d'élucider le mystère qui entoure la mort de son père ? 

Je me tais ici pour ce soir et vous souhaite une excellente lecture ! Je remercie également Liam Tsoumba pour ce magnifique roman. Merci également à mon nouveau partenaire JL Editions qui m'a permis de découvrir un superbe auteur et un splendide écrit. 

 

Ash princess

Hello tout le monde :) Aujourd'hui, je viens vous parler d'un roman absolument fantastique ( sans mauvais jeux de mots :p ) : Ash princess... Le tome 1 bien sûr, je ne vais quand même pas vous spoiler. La dernière fois, je vous demandais à quel moment nous pouvions décider qu'un livre est trop court ? Et bien, j'ai trouvé la réponse avec ce roman. Un livre est trop court à partir du moment où vous voulez absolument ouvrir le tome 2 après avoir tourné la dernière page du premier tome. Vous connaissez tous ce moment... Celui où vous êtes tellement pris dans un roman, tellement absorbé par l'histoire, que vous ne vous rendez pas compte que vous tournez les pages... Et, lorsque le dernier mot de la dernière ligne du roman arrive, vous tournez frénétiquement cette dernière page.. Et, avec regret, vous réalisez que cette page est belle et bien la dernière. Alors, vous courrez à votre bibliothèque et vous recherchez le tome 2.

C'est exactement ce que j'ai fait hier soir. A minuit, j'ai fouillé tous les étages de ma bibliothèque et, je me suis malheusement rendue compte que je n'avais pas acheté le tome 2.

Résumé : Theodosia avait six ans quand son pays a été attaqué, et quand sa mère, la reine du Feu, a été assassinée sous ses yeux.Dix ans ont passé. Dix ans à vivre sous le joug du Kaiser, ses tortures incessantes, son régime de terreur. Dix ans qu’elle n’a pas prononcé son véritable nom. Theodosia s’appelle maintenant Thora, princesse de Cendres. Le jour où le Kaiser la force à exécuter son dernier allié, celui qu’elle voit comme son unique chance de survie, Theodosia ne peut plus ignorer sa rage vengeresse. Elle se lance dans une intrigue où la séduction cache des crimes de sang, où les amitiés ne servent plus qu’à une chose : regagner son pouvoir.Incapable de déterminer à qui elle peut vraiment se fier, Theodosia va apprendre jusqu’où elle est prête à aller pour venger sa mère, regagner son peuple et reprendre son titre de reine.

Critique : Théo, Thora ou Théodosia... Je ne sais même plus comment je dois appeler ce personnage principal. Nous nous contenterons donc de son titre quelque peu ironique : Princesse de Cendres. Cette dernière est devenue malgré son enfance malheureuse une jeune femme forte. Au lieu de la blesser, ces séances de supplices, presque quotidiennes, l'ont aidé à s'endurcir. Elle regarde maintenant la vie et ses épreuves d'un oeil plus dur. Cela ne la rend que plus attachante. Au départ, on commence par la plaindre, mais, rapidement, on s'identifie à elle, d'une façon ou d'une autre. Comment expliquer ce sentiment complexe ? Lorsque la jeune guerrière décide de se battre pour son peuple, on repense à l'une des choses pour lesquelles nous nous sommes battus et cela nous fait sourire. Soren est un personnage assez complexe. Fils du Kaiser, il est logique de se demander si il est aux ordres de ce dernier. Peut-être est-il sincère ? Mais comment en être certain ? Nous ne pouvons que faire confiance à Théo et à son jugement. 

Ash princess tome 1 1092137

En conclusion, je pense que Théo peut être reconnue par tous. En effet, elle représente l'union forte entre l'enfant et la femme forte qu'elle est devenue. Pour chacun, elle est ce mélange savant entre la jeune personne innocente que nous avons été et la personne adulte et responsable que l'on devient. Ce n'est pas tout à fait une personne différente mais ce n'est pas totalement nous non plus. 

Allez bisous mes petits Théo :D

Un peu d'art !

Qui est connecté ?

 

Vous êtes le 1334ème visiteur

Pour nous suivre chaque semaine ;)